Les Très Petites Entreprise : les banques doivent améliorer leur relation

MichelleArticle publie par Michelle
Le 14 juillet 2014


De nombreux changements sont très attendus par les entreprises : l’accueil, l’information et le flux du crédit sont désormais les priorités mises en avant par les pouvoirs publics.

relation bancaireLe rapport sur le financement des très petites entreprises françaises établi par l’Observatoire du financement est désormais entre les mains du gouvernement depuis la semaine dernière. En effet, depuis des mois, les pouvoirs publics font part de leur inquiétude concernant la baisse de l’offre de crédits aux professionnels et aussi aux particuliers propriétaires des plus petites activités fragilisées par la crise.

Ce rapport établi contient donc des exhortations émanant d’un constat général : les relations qui existent entre les établissements bancaires doivent être sensiblement améliorées. Aujourd’hui, les entreprises ont du mal à obtenir des crédits nécessaires à la continuité de leur exercice de la part des banques. Par ailleurs, c’est sur plusieurs points que les banques inscrites à la Fédération Bancaire Française se sont engagées à se soumettre aux griefs qui leur ont été demandés. Ainsi, les délais de réponses quant aux demandes de crédits sont principalement les points sensibles.

De nouvelles obligations en vue

Les banques devront donc fournir « sous un délai de 15 jours ouvrés, une réponse à toute demande de financement d’un client TPE, à partir du moment où le dossier est bien complet ». Elles devront aussi « expliquer le refus de crédit aux clients TPE et leur indiquer un éventuel recours existant », précise le communiqué de la FBF. Un autre point à améliorer est l’information à délivrer au client pro relative au financement de la trésorerie et du court terme devra changée.

Pour conclure, la FBF stipule aussi que les banques adhérentes devront s’engager à « favoriser une plus grande stabilité des conseillers TPE dans leurs fonctions ». Aujourd’hui, près d’un tiers des très petites entreprises sont en grande difficulté de trésorerie, alors qu’au premier trimestre 2014, elles représentaient près de 227,5 milliards d’euros d’encours.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)

Top des banques en ligne