La BCE durcit sa politique et refuse de baisser les taux

MichelleArticle publie par Michelle
Le 9 juin 2017


Jeudi, la BCE a revu à la hausse ses prévisions mais joue la carte de la prudence par rapport à l’inflation.

Un changement important

Organisée le 8 juin à Talinn en Estonie, la réunion de la BCE a modifié de façon subtile le ton. L’institution a en fait annoncé qu’il ne changerait pas ses taux actuels pendant une longue période. Mais différemment de ses messages précédents, il n’a donné aucun indice relatif à une éventuelle baisse. Ainsi, le taux directeur déterminant le loyer de l’argent de baissera pas en dessous de 0%, alors que le taux de dépôt fixé à 0.4% ne baissera pas non plus. « Ce qui montre que la BCE veut maintenir son cap dans sa dynamique de durcir son positionnement » note, Frederik Ducrozet, spécialiste en économie chez Pictet.

Persévérance et espoir

Cette décision explique surtout que la BCE est convaincue que l’activité économique se portera mieux. Mario Draghi, le président de la BCE a apprécié cette tendance affichée par la croissance de l’économie européenne, indiquant en plus que le risque de déflation n’existe plus.

Les spécialistes en économie de la BCE qui ont noté cette amélioration, ont augmenté leurs prévisions. Ils prévoient une croissance de 1,9% dans la zone économique européenne et 2017 et 1,8% en 2018.

Pendant la conférence de presse, le patron de la BCE a noté qu’il est important d’espérer que la croissance reprenne. Mais également de patienter et persévérer. En fait, l’inflation ne porte toujours pas ses fruits car elle s’est établie à 1,4% au mois d’avril.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)

Top des banques en ligne