Frais bancaires en outre-mer : les pouvoirs publics aimeraient baisser la facture

MichelleArticle publie par Michelle
Le 30 juillet 2014


Le rapport demandé par les autorités publiques sur les tarifs bancaires dans les différents départements et collectivités d’outre-mer, stipule une convergence avec les tarifs pratiqués en métropoles dans les trois ans à venir, selon le communiqué parut ce mercredi.

Le ministre des Finances et celui d’outre-mer estiment dans un communiqué commun que « l’objectif est de parvenir à une convergence des tarifs ultra-marins avec ceux de la métropole selon les modalités et un rythme qui tiennent compte des réalités économiques dans ces territoires ». Par ailleurs, le gouvernement qui partage cet avis a transmis le rapport au Parlement français et se dit également « très engagé dans la baisse des tarifs des services bancaires en faveur des consommateurs ultra-marins ».

Un délai de trois ans

frais-bancaires OMRéalisé par le président du Comité consultatif du secteur financier, Emmanuel Constans, ce rapport recommande à ce que les tarifs soient réduits d’au moins 50 % d’ici une période de trois ans entre la Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française et la France entière. Par contre, pour les autres départements d’outre-mer, ce nouveau rapport stipule l’alignement des moyennes départementales des frais de tenue de compte sur la moyenne totale des agences facturant ces frais dans la France d’ici 3 ans également.

Ainsi, dès début septembre, les établissements bancaires et les différentes associations de consommateurs se rencontreront dans le cadre de la mise en œuvre de ce dispositif, selon les détails du communiqué. Pour plus de précision, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française, « cette stratégie prendra pleinement compte des négociations en cours avec les banques de crédit ».

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)

Top des banques en ligne