Calculer l’imposition de son livret

A l’exception des livrets réglementés que sont le livret A, le livret de développement durable, le livret jeune ou encore le livret d’épargne populaire, tous les autres, dits, non réglementés sont fiscalisés.

En effet, ces derniers livrets sont soumis à l’impôt sur le revenu. Malgré cela, ils demeurent des placements financiers attractifs. Comment se fait le calcul de l’imposition d’un livret d’épargne ?

Les livrets défiscalisés, des produits avec une fiscalité inexistante

Ces livrets également connus sous le nom de livrets réglementés sont exonérés de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux. Cela veut dire que ces types de livrets épargne ne sont soumis à aucune imposition. Ce sont les intérêts produits par les fonds disponibles sur les livrets défiscalisés qui font l’objet d’une exonération d’impôt. Les intérêts sont le fait de laisser fructifier son épargne, qui va produire naturellement au fil des années, et il s’avère très facile de calculer précisément combien un livret d’épargne réglementé peut rapporter. Le titulaire est donc affranchi de l’obligation de déclarer de tels revenus provenant de la rémunération de ces comptes épargne.

Parmi les livrets épargne qui bénéficient de cette fiscalité zéro, on peut citer le livret A, le livret jeune, le livret de développement durable ainsi que le livret d’épargne populaire.

A retenir : un livret réglementé est donc imposé à 0% !

Calcul de l’imposition dans le cadre des livrets non réglementés

Contrairement aux livrets réglementés, les livrets non réglementés sont soumis à une imposition même s’ils bénéficient d’une fiscalité avantageuse par rapport à de nombreux produits financiers. Ainsi, des livrets tels que les super livrets ou le compte sur le livret sont fiscalisés. Autrement dit, les intérêts que rapportent les sommes déposées sur ces livrets sont imposés au titre des impôts sur le revenu. Les livrets non réglementés sont en outre soumis aux prélèvements sociaux pour le compte de la sécurité sociale. Le calcul du montant des prélèvements sociaux se fait sur base d’un taux de 15,5% applicable sur le montant des intérêts produits par les fonds inscrits sur ces livrets.

Pour ce qui est de l’impôt sur le revenu auquel sont soumis ces types de livrets épargne, il est possible de faire le calcul de son imposition avec un taux de 24%. Mais pour bénéficier de cette option, le titulaire du compte ne doit pas avoir reçu plus de 2000 euros au titre des intérêts générés au cours de l’année considérée.

Exemple : vous avez généré 1800€ d’intérêts, vous serez débité de 15,5%, soit 279€ de corisations sociales. Sur les 1521€ restants, si vous êtes imposé à 24%, il vous restera ainsi 1156€.
VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)