Vol des instruments de paiement, que faire ?

MichelleArticle publie par Michelle
Le 6 août 2013


Quelle que soit la période de l’année, personne n’est à l’abri de la perte ou même du vol de ses instruments de paiements. Vous êtes souvent confrontées à cette situation et parfois vous ne savez pas quelles sont les mesures à prendre. Fort heureusement, il y a toujours des solutions que proposent les banques, à condition que vous soyez très réactif et votre banque également.

Les premiers réflexes

images 4Lorsque vous êtes victime d’un vol de votre chéquier ou carte bancaire, il faut savoir développer les premiers réflexes sans perdre trop de temps. En effet, vous devez immédiatement pensez à faire une opposition auprès de votre banquier, grâce au numéro court ou à tarification spéciale que la banque donne toujours à ses clients. Ce numéro figure aussi sur le site internet de la banque et il est disponible 7jours/7 et 24 heures/24. Alors, si vous n’arrivez pas à avoir un conseiller au bout du fil, vous avez l’option du centre national des chèques volés ou perdus qui dépend de la Banque de France et répond au 0 892 683 208. Ensuite, vous procédez à une déclaration de vol auprès des autorités de police ou de gendarmerie. Si vous êtes à l’étranger contacter le consulat ou l’ambassade.

Comme autre réflexe, vous devez souvent prendre la peine de notre les numéros de formules de votre chéquier. Les numéros de chèques manquants peuvent être demandés par la banque lorsque vous ferez votre déclaration écrite de vol ou de perte. Pour ce qui est des cartes bancaires c’est généralement la même démarche. Cependant, pour signaler le vol vous devez appeler le centre d’appel interbancaire des CB au 0 892 705 705. Vous avez aussi un numéro spécifique pour les cartes Visa qui est le 0 800 90 11 70 et celui des cartes Mastercard c’est le 0 800 90 13 97. Sachez aussi que les distributeurs de billets ont un numéro d’appel en cas de vol de votre moyen de paiement.

Les solutions en cas d’utilisation frauduleuse

Il peut arriver que le voleur ait eu le temps de faire quelques gros achats avec votre chéquier ou votre carte de crédit avant la mise en opposition, alors des solutions s’offrent à vous. En effet, sachez que ces solutions dépendent des clauses que vous avez souscrites lors de la signature de votre contrat.  Soit les dépenses frauduleuses sont à votre charge à la limite d’un montant, soit c’est la banque qui se chargera du remboursement intégral. Toutefois, si la banque constate certaines incohérences, comme une négligence de votre part, une opposition tardive, une utilisation de l’instrument de paiement par une personne de la famille, alors la banque ne fera aucun remboursement. Vous pouvez aussi faire opposition de votre carte bancaire sur internet, mais il faudrait le faire la veille même de l’échéance.

En cas de désaccord avec votre banque, vous pouvez contacter un  médiateur et si cela ne porte pas ses fruits, vous avez l’option de la justice. Pour un montant inférieur à 4 000 euros c’est le tribunal de proximité, pour celui situé entre 4 000 et 10 000 euros c’est le tribunal d’instance et pour une somme supérieure c’est le tribunal de grande instance.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)

Top des banques en ligne