La situation professionnelle et les études

Pour pouvoir prétendre faire partie des jeunes actifs dans le milieu de la banque, il n’y a pas de situations professionnelle particulière à avoir, bien qu’il faut qu’il en ai une existante ou ayant existée. En effet, pour pouvoir prétendre être un jeune actif, il faut avoir eu, même sur une courte durée, une rémunération. Cependant, pour bénéficier des offres correspondantes aux crédits, il faut avoir une rémunération fixe, stable et régulière, mais aucune situation professionnelle particulière n’est imposée.

Pour les études, le système est un peu différent. Pour une personne réalisant des études classique, c’est-à-dire non rémunérées, ne pourra prétendre au profil des jeunes actifs, mais à celui des offres étudiantes. Ces offres permettent aussi d’obtenir des taux préférentiels et des avantages non négligeables, mais dans les banques, ces deux aspects sont généralement très distincts.

Un étudiant sans activité professionnelle en parallèle n’est pas considéré comme un jeune actif

Cependant, pour les étudiant réalisant des stages rémunéré, des alternances ou des apprentissages, sont compris dans la catégorie des jeunes actifs et peuvent donc au même titre bénéficier des cout avantageux sur leur moyens de paiement, mais aussi de petit crédit pour les alternant et apprenti principalement, car malgré des revenus faible, ceux-ci sont réguliers.

L’avantage de ce mix scolaire et professionnels, permet à certains de pouvoir bénéficier des avantages soit d’un étudiant, soit d’un jeune actif, selon l’intégrité des banques. Pour en effet rendre les dépenses plus avantageuses à l’égard du client, certaines banques vont jouer sur les deux tableaux pour permettre aux clients de toujours bénéficier de la meilleure offre possible.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)