Home / Actualités / L’immobilier est-il encore lucratif ?

L’immobilier est-il encore lucratif ?

Vous souhaitez devenir promoteur pour un investissement locatif, une question se pose : l'immobilier se place-t-il encore dans la catégorie rentable ? Nos aïeux avaient pour habitude de dire « investis dans la pierre, c'est un placement fiable », Au vu du marché, le doute s'installe. Quelques bons conseils peuvent vous permettre d'avoir un retour fructueux en évitant les erreurs.

Toutes les banques vous le diront, c'est le moment d'investir, les taux de crédit sont relativement faibles malgré les derniers changements en terme de fiscalité (hausse de la CSG et transformation de l'ISF en impôt sur la fortune immobilière), il est encore lucratif d'acheter un logement à crédit dans le but de le louer.

Bien choisir le quartier.

En tant qu'investisseur, il est recommandé, surtout lorsqu'on se lance un peu sur le marché, de se concentrer sur la proximité. Pour commencer, on aura plus de facilité à connaître les prix du marché immobilier. Le point positif est aussi au niveau des déplacements, vous y gagnerez en temps et en réactivité. Plus que jamais dans votre cas : le temps, c'est de l'argent !

N'hésitez pas à investir sur un projet dans un milieu un peu plus modeste plutôt que les beaux quartiers. Il est certain qu'un environnement au standing élevé apporte un côté rassurant contrairement à un quartier dit populaire, cela dit, c'est la méthode la plus efficace de s'enrichir en s'endettant. Avec un pécule moyen, vous pouvez autofinancer votre projet en équilibrant vos mensualités de crédit et de loyer et voir rapidement le retour sur investissement.

Attention à la paperasse.

Ne négligez pas la partie administrative de votre investissement. N'hésitez pas à comparer plusieurs organismes bancaires, de nombreux outils tel que les comparateurs d'organismes bancaires vous permettent d'y voir rapidement plus clair sur vos attentes. Négociez scrupuleusement tous les points de votre crédit, sur le papier cela semble toujours minime, le plus souvent en pourcentage, pensez à convertir et vous verrez d'un autre œil les montants. Dans l'idéal, il serait judicieux de privilégier un crédit amortissable classique. Soyez vigilant sur l'assurance emprunteur (en général à 30% du coût du prêt), les pénalités en cas de remboursement anticipé, un report sur les mensualités afin d'effectuer les travaux, céder sur ses points sans débattre avec votre banque pourra être fatal à votre porte feuille, et votre retour sur investissement compromis.

Défiscaliser pour un bon retour sur investissement.

Le dernier point à aborder sera la défiscalisation de votre produit. La loi Pinel est un incontournable dans le cas d'un investissement locatif. Pour un bien neuf ou à réhabiliter elle permet de bénéficier d'une réduction directe sur votre impôt sur le revenu. Bien évidemment, plusieurs critères sont à prendre en compte tel que le type d'acquisition, le délai d'achèvement des travaux, un plafond maximum à l'investissement. Selon les cas, les avantages sont :

  • une réduction d'impôts selon l'engagement de la durée de location (12% pour 6 ans de location, 18 pour 9, 21 pour 12) ;
  • une réduction d'impôts sur le prix de revient de l'investissement ;
  •  la réduction d’impôts s’applique sur le montant de l’impôt de l’année d’achèvement ou de fin des travaux, ou d’acquisition.

Alors oui l'immobilier peut encore être lucratif à condition d'être rigoureux et de ne rien laisser au hasard, mais aussi de saisir les opportunités quand elles se présentent. Et avec des taux de crédit si bas, c'est le moment de foncer.

About Anthony

Anthony