Les assurances des cartes bancaires

Il existe deux catégories : la première fonctionne dès que vous cotisez partiellement ou totalement pour une carte bancaire (assistance juridique,…), la deuxième, de loin la plus importante, qui n’est valable que si vous avez réglé (le voyage, l’hébergement, les sports d’hiver, transports, …) avec votre carte bancaire. Ces deux assurances sont importantes et nous vous conseillons d’en posséder au moins une.

Renseignez-vous auprès de votre banque avant de payer un voyage afin de savoir si vous avez une assurance, ce sont parfois de grosses sommes qui sont économisées lors de l’achat de votre voyage !

Ce qui peut vous être proposé comme assurances selon les cartes

  • Si au cours d’un voyage à l’étranger, vous transgressez, sans intention, la loi du pays, vous pouvez bénéficier d’une avance de caution pénale et du montant des honoraires d’avocat. Ceci dans un plafond de 16.000€ à 25.000€.
  • En cas de vol, perte ou détérioration de vos bagages (les dommages ne doivent pas résulter d’un mauvais état préalable) : s’ils sont volés sur le lieu d’hébergement, la chambre doit être fermée à clé et la clé doit être sous la responsabilité de l’hôtel et en cas de retard de plus de 4h de vos bagages après l’arrivée à destination, vous pouvez percevoir une indemnisation. Si vous vous faites voler votre voiture de location, n’oubliez pas de faire une déclaration de vol auprès des autorités compétentes dans les 48h qui suivent la constatation du vol pour pouvoir toucher une indemnisation. Si vous avez un accident avec cette voiture et en cas de décès ou d’invalidité, une indemnité peut être versée. De même si vous utilisez les transports publics.
  • Si votre avion ou train est annulé ou retardé, ou en cas de problèmes de correspondance, vos frais de repas et d’hébergement peuvent être remboursés. Si un membre de votre famille nécessite votre retour en France, celui-ci peut être pris en charge. A l’étranger, la garantie responsabilité civile de votre carte peut couvrir les conséquences financières, dommages corporels, matériels ou immatériels causés à un tiers (sauf en cas de déplacement professionnel).
  • Si vous devez être hospitalisé au cours d’un voyage, d’un déplacement (non professionnel), un proche peut venir vous soutenir : son aller-retour sera pris en charge. En cas de prolongement de l’hospitalisation de plus de dix jours avant rapatriement, il peut y avoir prolongation des remboursements de frais de la personne venue vous soutenir. Les appels téléphoniques entre vous, ou la personne qui vous soutient, et votre banque peuvent aussi vous être remboursés. Vos frais médicaux non remboursés par votre assurance maladie peuvent également être pris en charge (franchise de 50 à 75€). Si vous ne pouvez vous occuper de votre animal domestique, l’organisation du transport de celui-ci vers un proche peut être prise en charge, mais pas son transport. Lorsque les autorités médicales vous y autoriseront, vous pouvez vous faire rapatrier par ambulance, train ou avion vers un hôpital ou chez vous.

Les assurances proposées par la banques sont de qualités, et sont très souvent proposées par VISA ou Mastercard.

Qui votre carte bancaire assure-t-elle ?

Globalement, en-dehors de vous-même, les assurés sont votre conjoint, concubin ou pacsé, vivant sous le même toit. A ceux-ci ajoutons : vos enfants célibataires de moins de 25 ans fiscalement à votre charge qu’ils voyagent ou non avec vous, ainsi que les petits-enfants célibataires de moins de 25 ans et les ascendants fiscalement à votre charge voyageant avec vous.

Renseignez vous bien sur les assurances que couvre la carte bancaire que vous souhaitez acquérir afin qu’elle réponde au mieux de vos besoins, ainsi que sur les plafonds des indemnisations qui varient aussi en fonction des cartes.
VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)