Les arbitrages des produits d’épargne ont évolués en 2012

MichelleArticle publie par Michelle
Le 25 juillet 2013


Dans le rapport annuel de l’Observatoire de l’épargne réglementée publié il y a de cela une semaine, les observateurs ont constaté que les Français ont principalement concentré leurs placements en matière d’épargne sur les Livret A et le LDD.

banque-de-france-membres-obEn effet, c’est dans son quatrième rapport annuel publié à la mi-juillet que l’Observatoire de l’épargne réglementée donne de nouveaux éléments concernant l’arbitrage effectué par le Français pour ce qui est du choix de leurs placements. C’est donc sans surprise et au vu des récentes évolutions concernant le relèvement des plafonds de dépôts que la collecte du livret A et du Livret de Développement Durable à fortement augmentée en 2012. À cet effet, les encours de ces deux produits d’épargne sont donc respectivement de 15% et 33%.

Le livret A représente à lui seul 63,3% millions de comptes à la fin décembre 2012. Il est vraisemblablement le produit d’épargne choyé des Français. Et dans la famille du Livret A les petits comptes semblent dépassés les grands : les soldes inférieurs à 1 500 euros étaient de 64% des livrets en fin d’année dernière, mais 3,4% de la collecte totale. Pour ce qui est de livret d’épargne populaire (LEP), il n’a pas connu le même engouement, avec notamment une baisse de 1,5% sur une année. Cette baisse est due aux règles imposées aux épargnants en ce qui concerne l’ouverture d’un Livret d’épargne populaire. En effet, les détenteurs seront faiblement ou non imposés, ce qui a un peu freiné le maintient de cette épargne.

Ces arbitrages entrepris par les français ont amenés les banques à être privées de ressources conséquentes.  En effet, le fonds d’épargne réglementée géré par la CDC, à  hauteur de 65% de l’encours ont privées les banques de 10 milliards d’euros.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)

Top des banques en ligne