Le M-banking une stratégie en plein essor en Afrique

MichelleArticle publie par Michelle
Le 26 juin 2013


La banque mobile est la nouvelle stratégie mise en place par de nombreux établissements financiers qui se veulent aussi compétitifs sur le marché bancaire en ayant plus de clientèle. En effet, c’est un phénomène qui continu son expension en Europe, mais qui s’avère être en plein essor en Afrique.

Mieux bancariser grâce à l’utilisation du mobile

En ayant recours au M-banking pour augmenter le taux de bancarisation dans un pays ou le mobile est l’un des gadgets les plus utilisés, c’est définitivement une bonne stratégie. En effet, les sociétés de téléphonie et les banques ont su mettre en avant cet atout.

C’est un véritable contraste quand on sait que dans le monde aujourd’hui près de 4,5 milliards de personnes n’ont pas accès aux services bancaires ; Mais, que 2 milliards de ces non-bancarisés possèdent bien un mobile. C’est dans cette optique que les établissements financiers ont commencé à l’exploiter notamment en Afrique.

Un essor qui débute grâce aux sociétés de téléphonie

17_mobilebankingC’est en 2007 au Kenya que les premières lueurs de cette stratégie a vu le jour avec la société Safaricom. En effet, M-Pesa, est un service bancaire mobile mis en place par cette entreprise qui connaît aujourd’hui une fréquentation de près de 17 millions de clients.

Ce qui traduit un niveau d’utilisation de 70% des transactions en M-banking dans le monde entier. Au vu de ces chiffres impressionnants, les banques se sont empressées d’emboîter le pas à ces sociétés de téléphonies. Après M-Pesa, il Orange Money, la filiale du Groupe télécom s’est mis en partenariat avec quelques banques locales, afin de proposer son service de banque mobile à ses clients. En étant client d’orange money vous avez la possibilité de faire des transactions bancaires courantes telles que (les dépôts et les retraits via un code sur le téléphone, les virements et transferts d’argent…). U

n nouveau service qui a déjà enregistré près de 6 millions de clients sur quatorze pays. Outre, ces deux services, il y a aussi Airtel Money et MTN Mobile Money qui ont aussi acquis de bonnes parts de marché en Afrique francophone. Au regard de cette lancée, les banques ne comptent pas rester à l’écart de cette opportunité.

Les établissements bancaires s’investissent

mobile_banking-300x233Pour réussir dans ce marché, il faudrait que les banques s’associent avec des maisons de téléphonies. C’est dans ce sens que le groupe Société Générale a conclu un partenariat avec les opérateurs Telma (Madagascar) et MTN (Côte-d’Ivoire).

Ensuite, elle a lancée au Sénégal, le fameux service Yoban’tel en 2011, afin de permettre de faire des achats depuis son téléphone portable. C’est grâce à sa Filiale SGBS du Sénégal que le groupe a pu lancer son tout nouveau projet Manko accessible depuis mai. En effet, c’est un projet qui permet aux clients d’effectuer un bon nombre d’opérations bancaires simplifiées, tout en ayant comme cible particulière les personnes non-bancarisées et qui disposent cependant de revenus fixes. L’essentiel qu’une banque puisse offrir à ses clients est contenu dans ce projet. C’est pourquoi Manko pourrait très rapidement s’implanter dans d’autres parties de l’Afrique occidentale.

Consciente de cet énorme enjeu, les banques locales et les filiales de groupe pensent déjà à élargir leur gamme de produit en introduisant les produits d’épargnes et assurance.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)

Top des banques en ligne