Le livret A, produit d’épargne nocif pour les banques françaises selon Standar & Poor’s

MichelleArticle publie par Michelle
Le 21 juin 2013


Pour Standar & poor’s, le secteur bancaire français confronté à la crise est très affecté par le livret A. Mais en revanche, elle a bien confirmé les notes de solvabilité financière de BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale et BPCE (Natixis).

C’est un fait que déplore l’Agence de notation financière Américaine. Le Livret A ne subit pas la crise bien au contraire, elle s’en inspire.

En effet, si les banques françaises bénéficient du faible risque de crédit, le Livret A quant à lui le puni par rapport à un taux très bas et une croissance quasi-nulle. Standar & Poor’s le stipule dans une récente étude publiée dans la nuit du jeudi au vendredi qui met en avant le secteur bancaire français dont ces informations ont été tirées.

« Nous avions identifié en février 2013 le Livret A comme un sujet pénalisant, mais encore gérable pour les banques françaises, un contexte de taux bas et de croissance quasi-nulle, nous accordons plus de poids aux contraintes de l’épargne réglementée. » souligne l’agence de notation.

Elle poursuit son analyse en déplorant que « depuis plusieurs années, le circuit de l’épargne réglementée draine une part de plus en plus grande des dépôts vers des missions d’intérêt général, au détriment de l’activité commerciale des banques ».

Ainsi, malgré la baisse du taux au 1er février, la collecte du produit d’épargne tant convoité par les Français a repris du poil de la bête en avril dernier avec à la clé 3,05 milliards d’euros et de janvier à mai, il a obtenu 14,6 milliards d’euros. En sus de ces informations sur l’effet du Livret A, S&P, a confirmé les notations de solvabilité financière qu’elle a accordée à plusieurs grands groupes français.

En effet, « nous confirmons nos notations de BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et BPCE, vu qu’elles ont renforcé leurs fonds propres », informe Standard & Poor’s. Elle poursuit en indiquant que le secteur bancaire a entrepris des efforts qu’elle qualifie de « Très significatifs » en matière de capital et de liquidités. Des initiatives qui permettent de réduire l’écart avec la moyenne affichée par ses confrères internationaux.

Des notations bonnes et de moins bonnes

En ce qui concerne certains groupes bancaires les notes sont encourageantes, c’est le cas notamment de BNP Paribas avec un A+ ; BPCE noté A ; SocGen également un A. Des notes qui les classent au rang d’emprunteurs fiables selon l’échelle de S&P. Toutefois, on ne pourrait pas en dire autant pour d’autres banques françaises dégradées d’un cran chacune.

C’est ainsi le cas du Crédit Mutuel qui passe de A+ à la note de A. La note de la banque Solfea est de BBB+ contre A auparavant, CFCAL-Banque fléchit de A/A-1 pour A-/A-2 comme nouvelle note. Tandis que le Crédit Logement a vu sa note réévalue à AA- contre A+ précédemment. Pour finir Exane et Socram banque ont été notés par l’agence à BBB+ au lieu de A- qu’elle avait avant.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)

Top des banques en ligne