Le FMI revoit à la hausse les prévisions de la croissance chinoise

VirginieArticle publie par Virginie
Le 14 juin 2017


Pour arrêter l’hémorragie relative à l’endettement, la Chine est obligée d’augmenter la vitesse des réformes.

La Chine doit rapidement lancer ses réformes pour arrêter l’endettement qui ne fait que prendre de l’ampleur, a annoncé ce mercredi, le FMI qui a revu à la hausse ses prévisions de croissance pour la Chine.

Le Fonds Monétaire international vise une croissance chinoise à 6,7% en 2017n dépassant la première prévision de 6,6% à cause de l’augmentation du crédit et de l’investissement.

Cette hausse concorderait au taux de croissance de l’année passée qui est le plus bas depuis 25 ans. Cependant, les économistes prévoient que la croissance de l’activité freine pour se fixer à une avancée moyenne de 6,4% entre 2018 et 2020.

Après avoir connu plusieurs années de croissance, le développement de l’économie chinoise a diminué depuis qu’elle a quitté le modèle économique basé sur les investissements et les exportations pour migrer vers celui des dépenses de consommation.

David Lipton qui fut directeur général adjoint du FMI, a indiqué que la Chine devait profiter de son rythme d’expansion très important pour rapidement mettre en place les réformes.

« Pendant que certains risques imminent ont baissé, le processus de réforme doit connaître une vitesse plus rapide afin que l’économie soit stable sur le long temps et éviter que la progression économique ne mène vers une accommodation important » a expliqué M. Lipton aux journalistes après avoir effectué un déplacement en Chine.

Le Fmi a aussi demandé à la Chine de faire plus d’effort pour endiguer l’augmentation du crédit, tout en mettant en garde contre les prêts qui pourrait provoquer un souci de créance définitif.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)