Frais refus débit d’un chèque

En cas de défaut de paiement pour un chèque émis, le client d’une banque en ligne dispose d’un délai variable pour régulariser la situation. S’il ne réagit pas, il verra alors son chèque rejeté et des frais lui seront imputés.

Les options offertes

Il faut savoir que dans ce cas de figure, les frais de rejet ne sont pas automatiquement appliqués et qu’une solution est recherchée avec le client afin de pallier à la situation. Dans un premier temps, il est averti que sa provision est insuffisante et qu’il peut donc réapprovisionner son compte afin que l’opération puisse avoir lieu.

Dans le cas où cette première lettre n’est pas prise en compte, un recommandé avec des options de régularisation est envoyé au client qui peut alors choisir l’une d’elles et renvoyer son bordereau à la banque. Dans ce cas, la procédure s’arrête et les frais prévus pour un rejet de chèque ne sont pas prélevés.

Attention ! En cas répété de chèque refusé, il est possible que vous passiez au statut d’interdit bancaire !

Le montant d’un rejet de chèque

Même si les banques en ligne ont beaucoup sacrifié sur leurs frais bancaires, elles prennent très au sérieux les incidents bancaires et ceux-ci subissent alors des frais qui viennent sanctionner une attitude trop laxiste envers son compte. Les chèques inférieurs à cinquante euros connaissent alors des frais correspondants à trente euros.

Pour les chèques dont le montant est supérieur à cinquante euros, les frais bancaires augmentent pour passer de trente à cinquante euros. Enfin, si un chèque est émis alors que la personne bancaire est en interdiction bancaire, chaque rejet sera accompagné de frais de l’ordre de trente euros par chèque.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)