Frais bancaires à l’étranger, les pièges à éviter

MichelleArticle publie par Michelle
Le 15 juillet 2013


C’est l’été et les programmes pour les vacances vers des destinations paradisiaques ont déjà commencés chez bons nombres de Français. En effet, ce n’est pas faute d’être prévoyant en faisant un peu le tour des futures dépenses et des frais bancaires que cela engendrera.

Comme d’habitude vous avez tendance à oublier l’importance des frais bancaires qui sont le fruit de vos nombreux retraits à la carte bancaire. Le surcoût des retraits et bien entendu la commission que vous payez lors de vos règlements à la carte constituent vos frais bancaires. Ils grèvent petit à petit votre budget, alors la solution est toute simple. Avant le départ, faites le point avec votre banque et bien sûr faire jouer la concurrence.

Les quelques pièges à éviter…

frais-bancaires-etrangerLa première chose à faire est de détenir une véritable carte de paiement internationale, telles que Visa et Mastercard. De plus, il sera très bénéfique si vous ajustiez un peu votre plafond de paiement et de retrait.  C’est une opération tout à gratuit du côté des banques. En sus de cela, vous devez prévoir un éventuel cas de vol ou de perte de votre carte de crédit, alors il serait judicieux d’avoir un numéro d’urgence de votre banque pour la faire opposer.

Hormis la carte de crédit, vous pouvez aussi opter pour les chèques de voyage qui sont acceptés partout dans le monde entier et ils sont même remboursés en cas de vol. Plus important encore, il y a la directive européenne de 2009 qui met fin aux prélèvements des retrais bancaires dans l’espace euro. Soyez aussi en garde sur les frais relevés lors des  retraits au niveau d’un DAB, car les frais dépendent entièrement des  banques et des conventions avec les différentes filiales à l’internationale. Généralement le tarif est 1 euro par retrait.

Par contre, c’est en dehors de la zone euro que les frais bancaires deviennent un peu plus chers. Les commissions tournent autour de 2,50% par transaction. Du coup, il est préférable de privilégier les règlements par carte que les retraits. Les retraits d’espèce réservent souvent des surprises aux usagers des banques si l’on ne prend pas la peine de vérifier les tarifs au préalable. À cet, effet, les banques ont jugées bon de devancer les consommateurs en proposant des cartes telles que Visa Infinite, la Platinum carte de Mastercard ou l’option Gold Mastercard. Elles sont très utiles surtout qu’elles donnent droit à des plafonds de retrait abordable. Cependant, les cotisations annuelles reviennent environ à 280 euros pour la carte Platinum de Mastercard et 320 euros pour celle de visa. C’est largement supérieur comparer à une carte visa classique à débit qui ne revient qu’à 46 euros.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)

Top des banques en ligne