Dois-je déclarer mon livret A aux impôts ?

Attention ! Le livret A est passé à 0,75% en Août 2015.

Le livret A est très prisé des Français : ils sont 3 sur 4 à y déposer leur épargne. Réglementé et défiscalisé, il est le chouchou des petits épargnants. Pourtant, son taux d’intérêt est régulièrement revu à la baisse. Quel est donc l’avantage caché du livret A qui attire tant les Français ?

Le livret A, un placement sécurisé malgré un taux très bas

En temps de crise, l’épargnant recherche la sécurité. D’une enquête IPSOS menée en janvier 2013, il ressort que plus de la moitié des personnes interrogées ont placé de l’argent dans les 6 derniers mois. Les placements sous forme de livrets sont les plus populaires, le livret A arrivant largement en tête avec 65 % des réponses. Principale raison invoquée : disposer d’une réserve pour faire face aux imprévus à 55 %.

Pourtant, cet engouement s’explique difficilement. Le taux du livret A est relativement faible, à 1,75 % depuis le 1er février 2013. et pourrait encore être abaissé à 1,50 % au cours de l’été. Son taux est à son niveau le plus bas depuis 30 ans (à l’exception d’une petite incursion à 1,25 % en 2009).

Le livret A, bien que peu rémunérateur, reste le placement le plus sûr en France.

Une épargne réglementée mais défiscalisée

L’épargnant a besoin de stabilité. Le livret A permet de sécuriser l’épargne sans prendre de risque : son revenu ne dépend pas des marchés et les fonds déposés sont garantis par l’Etat. De fait, le livret A, qui a connu en 2012 un record historique de collecte, recueille plus de 340 milliards d’euros au 31 décembre 2012 (source Caisse des dépôts et consignations 22 janvier 2013).

La simplicité

Le livret A est l’un des placements les plus simples. Il peut être ouvert dans n’importe quel établissement financier. Il peut être transféré gratuitement d’une banque à une autre. L’argent est disponible à tout moment. La fermeture du livret se fait par une simple lettre accompagnée d’un relevé d’identité bancaire pour le versement du solde.

Des limites

L’épargne du livret A est cependant réglementée :

  • Elle est limitée à un seul livret par personne
  • Elle doit respecter un plafond de versements : 22 950 € depuis le 1er janvier 2013
  • Son taux peut être révisé par décision gouvernementale deux fois par an, au 1er février et au 1er août
  • Ses intérêts sont calculés par quinzaine

Zéro impôt

Malgré ses limites, le livret A constitue une épargne intéressante. En effet, même si la législation française soumet à impôts et cotisations tous les revenus et bénéfices, y compris ceux des placements financiers, les revenus du livret A, eux, sont entièrement défiscalisés :

  • Les intérêts du livret A ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu.
  • Les intérêts du livret A ne sont pas soumis à la contribution sociale généralisée et à la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CSG / CRDS).

Il n’est donc pas utile de déclarer les revenus des livrets A détenus par le foyer fiscal aux services des impôts.

Il n’est pas même demandé de déclarer à une quelconque institution la détention des livrets A.

Cette exonération d’impôts et de prélèvements sociaux est une contrepartie de la mise à disposition auprès de la Caisse des dépôts et consignations d’une partie de l’épargne ainsi constituée pour financer le logement social, le reste étant utilisé par les établissements financiers pour le financement des petites et moyennes entreprises et des travaux d’économie d’énergie dans les bâtiments anciens.

(Il est à noter toutefois que l’argent placé sur un livret A est à déclarer au titre du revenu de solidarité active comme épargne disponible prise en compte dans les revenus du foyer.)

Voilà donc les trésors cachés du livret A. Malgré un taux d’intérêt et un plafond au plus bas, il est à privilégier comme placement défiscalisé. Gageons que, dans l’avenir, il devrait retrouver des niveaux plus élevés de versements et de taux d’intérêt, le rendant encore plus attractif.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 3.0/5 (3 votes au total)
Dois-je déclarer mon livret A aux impôts ?, 3.0 out of 5 based on 3 ratings