Crise de Banco Espirito Santo : il n’y aura pas d’impact pour le Crédit Agricole

AnthonyArticle publie par Anthony
Le 23 juillet 2014


Selon l’agence de notation Moody’s, les difficultés financières auxquelles fait face la banque n’auront pas de répercussions sur le capital du Crédit Agricole, qui détient désormais 15 % de la banque portugaise.

La grande question est de savoir si le Crédit Agricole est en danger à cause de Banc Espirito Santo ? La réponse serait non, selon un rapport de Moody’s. En effet, le Crédit Agricole est actionnaire à hauteur seulement de 14,6 % de la banque portugaise.

Le Crédit Agricole peut supporter les pertes

Credit AAlessandro Roccati, Senior Vice Président chez Moody’s explique ceci : « malgré que les récents événements liés à la BES soient négatifs pour le Crédit Agricole, la situation du capital de cette banque reste suffisamment forte pour absorber la correction de valeur des actions ».

En fin d’année 2013, la participation du Crédit Agricole s’évaluait à 816 millions d’euros dans BES. Ainsi, ce capital reste tout de même suffisant pour assumer d’éventuelles pertes. Par ailleurs, selon une autre source, le capital du Crédit Agricole s’élève à plus de 70 milliards d’euros. Par conséquent, des pertes pourront être couvertes sans mettre en péril l’activité de la banque française.

Des coûts encore difficiles à évaluer

Il n’est pas encore possible d’affirmer avec exactitude quelles seront les pertes essuyées par le Crédit Agricole. Selon l’agence de notation Moody’s, la volatilité du marché, mais aussi la revue sur la qualité des actifs menée par la Banque Centrale Européenne ne permet pas de faire des estimations précises. Par contre, la baisse de valeur des divers actifs de la BES conduira à une perte que le Crédit Agricole enregistrera certainement sur ses comptes du 2e trimestre, dont la publication est prévue pour le 5 août.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)