Crédits : les Français prennent moins de risques

MichelleArticle publie par Michelle
Le 5 février 2014


C’est un chiffre historique, celui affiché par le taux de détention de crédit en 2013. Selon les résultats publiés par l’Observatoire des crédits aux ménages par la FBF, il apparaît que ce taux diminue légèrement.

Discounts for real estate. Isolated 3D imageLe contexte économique difficile influence de près la situation financière des Français d’après le baromètre mensuel BCPE. Par ailleurs, les chiffres montrent que les Français préfèrent épargner au lieu de dépenser depuis que la fiscalité est en hausse. En effet, l’augmentation de l’impôt pour certains et de la TVA pour d’autres sont les principales causes pouvant expliquer ce phénomène. 62% représente la part des ménages inquiets de perdre leur pouvoir d’achat au mois de décembre. Par contre, pour les mois à venir près de 47% des personnes interrogées ont évoqué ce point contre 49% qui disent vouloir dépenser moins.

D’ailleurs, la Fédération Bancaire Française, en publiant son observatoire des crédits aux ménages a mesuré le taux de détention de crédits (immobiliers et consommation) qui est actuellement à 47,6% pour le mois de décembre. Un taux historiquement bas depuis la mise en place de l’Observatoire. Pour ce qui est des crédits immobiliers, le taux est plutôt stable à comparer à l’an dernier, soit 31% en 2013 contre 31,4% en 2012. Le taux de détention des crédits de consommation est de 26,6%, il a légèrement baissé par rapport à celui de l’an dernier qui était de 27,6%.

Selon les propos de la Fédération, ce léger recul est dû aux effets de la loi Lagarde. Toutefois, pour ce qui est de leur intention d’emprunt pour l’année 2014, les ménages ont répondu qu’ils envisagent de se tourner d’abord vers le crédit immobilier (4,5%) et ensuite avoir recours au crédit à la consommation (3,9%) pour les mois à venir.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)

Top des banques en ligne