Cigarette électronique : interdiction aux mineurs souhaitée par l’OMS

FranckArticle publie par Franck
Le 28 août 2014


La cigarette électronique est au centre des discussions liées à la santé deuis de nombreux mois, pour cause, son marché représente 275 millions d’euros en 2013 contre 114 millions d’euros en 2012. Mais récemment l’OMS a mis en garde sa consommation, notamment en ciblant les mineurs.

Le marché de la cigarette électronique est convoité

cigarette-electroniqueLe marché de la cigarette électronique s’avère être très dense en France avec près de 1,5 millions d’utilisateurs réguliers.
Lancé il y a environ 3 ans, cette « révolution » comme l’appelle certains utilisateurs, permet a de nouveaux acteurs d’entrer dans un marché de la consommation de nicotine qui est extrêmement concurrentiel. L’un des avantage principal de la cigarette électronique est que son utilisation est pour le moment toléré dans quasiment tout les lieux publics, le « vapotage » (le fait de « fumer » à travers une cigarette électronique) a fait évoluer les usages.

Le marché étant passé de 114 millions d’euros à 275 millions d’euros entre 2012 et 2013 a fait reculer le marché du tabac et du sevrage tabagique.

Il est fort à parier que l’état va bientôt légiféré sur cette nouvelle mode, car le taux de TVA de la cigarette électronique est de 20%, contre environ 80% pour les paquets de cigarettes, soit un manque à gagner de 190 millions d’euros pour l’état français.

Concurrence féroce dans les boutiques de cigarettes électroniques

En France, il est possible de trouver de nombreuses boutiques de cigarettes électronique, partout en France, jusque dans de petites villes. En effet, on trouve 2000 points de ventes de cigarettes électroniques environ en France, mais attention, la concurrence est de plus en plus féroce et l’on trouve de nombreuses fermetures. Selon Xerfi (études), environ 6 ventes sur 10 se font via les points de ventes spécialisées, soit une part de marché importante pour ces boutiques.

Mais également chez les boutiques de cigarettes électroniques en ligne

Toujours selon Xerfi, internet représente 9% des ventes de produits liées à la cigarette électronique. Ce qui est surprenant, c’est que les boutiques en ligne ont une part de marché inférieure à celle des buralistes (20% de parts de marché), qui critiquaient pourtant la cigarette électronique.
On trouve de nombreux sites de cigarettes électronique sur internet, la concurrence est féroce et il est donc important de bien lire les mentions légales de chaque site afin de connaitre la source des produits achetés et de vérifier le sérieux des sites sur lesquels vous souhaitez commander.

L’OMS met en garde contre les dangers de la cigarette électronique

infographie-cigarette-electronique

Il n’est toujours pas prouvé que la cigarette électronique est mauvaise pour la santé, mais l’inverse n’est toujours également pas prouvé.

Récemment, l’OMS a annoncé avoir souhaité interdire la vente de cigarette électronique aux mineurs. Selon eux, leur conformation représente une menace pour les adolescents et les fœtus.

L’OMS demande également que la consommation soit interdite dans les lieux publics fermés « au moins jusqu’à ce qu’il soit prouvé que la valeur exhalée n’est pas dangereuse pour les personnes passant aux alentours ».

En France, la ministre de la santé avait annoncé vouloir interdire l’utilisation de la cigarette électronique dans « certains » lieux publics. Déjà en 2013, un amendement du PS avait été voté, interdisant sa vente aux mineurs. La France semble ainsi vouloir faire bouger les choses, et on parlerait notamment de supprimer la publicité pour ce produit.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 5.0/5 (1 vote au total)
Cigarette électronique : interdiction aux mineurs souhaitée par l'OMS, 5.0 out of 5 based on 1 rating