La méthode de calcul des intérêts

Le calcul des des intérêts s’effectue par quinzaine, ce qui peu apporter quelques complications dans la compréhension de cette pratique. Cet article va donc vous permettre d’y voir plus clair dans le calcul des intérêts de vos livrets d’épargne.

Comment sont calculés les intérêts ?

calcul inetret

Le mode de calcul des intérêts en France est aujourd’hui légèrement complexe. En effet, alors que nos voisins européens ont eux décidés de choisir un calcul des intérêts journaliers, nous allons procéder par tranche de deux semaines.

En Europe, le mode calcul se fait donc ainsi : Les sommes qui sont retirés ne génèrent immédiatement plus d’intérêts, alors que les sommes ajoutées en génèrent immédiatement.
Ce système est donc journalier.

En France, le principe est très différent, puisque les intérêts sont calculés par quinzaine. C’est à dire que seulement deux fois dans le mois, il y a un calcul de fait, par rapport à ce qu’il reste comme solde disponible sur l’épargne.

Comment fonctionne cette règle ?

Il faut tout d’abord comprendre une certaine chose sur le versement des intérêts. En effet, ceux-ci ne sont ajoutés sur le livret d’épargne qu’une seule fois par an, soit le 1er janvier de chaque année.

En cas de clôture de ce compte, c’est à cette date que l’ajout des intérêts va se faire.

Si l’on reprend le cas de la France, qui calcul les intérêts par quinzaine, on comprends que l’année va donc être divisé en 24 périodes. C’est sur la base des intérêts récoltés sur ces 24 périodes qu’ils vont être ajoutés au solde, le 1er janvier de l’année suivante.

Ces quinzaines vont généralement commencer le 1er et le 16 de chaque mois de l’année en cours.
Dans le cas où le solde reste fixe, c’est à dire que l’épargnant ne fait jamais de dépôt ou de retrait, cette méthode ne pose aucun problème pour calculer les intérêts totaux.

Cependant, dans le cas contraire, cette méthode devient très compliquée à gérer pour les épargnants.

  • Pour les versements : lorsque ceux-ci sont fait, ils sont apportés au solde du livret, mais ne seront pris en compte dans le versement des intérêts, seulement lors de la quinzaine suivante.

  • Pour les retraits : dans le cas des retraits sur l’épargne, au moment du calcul des intérêts, c’est le solde le plus bas enregistré pendant la période qui sera pris en compte.

Cette méthode peut donc faire sauter énormément de quinzaine aux épargnants, si ceux-ci ne calcul pas correctement le moment où ils peuvent retirer ou ajouter de l’argent au solde déjà disponible.

Elle permet donc aux banques ou encore à l’État de faire des profits incroyable, en versant parfois peu d’intérêts sur ces épargnes, qu’elles soient réglementés ou non.

Notre conseil, pour éviter de perdre trop de quinzaine est donc le suivant :

Dans la cas de versements, il faut les effectués le plus tard possible dans une quinzaine, à savoir autour du 14 ou 15 du mois.

Et dans le cas des retraits, il faut au contraire les effectuer le plus tôt possible dans la quinzaine, à savoir le 1 ou le 17 du mois.

Le but est donc pour tous les épargnants de perde le moins d’intérêts possible, en maîtrisant au mieux cette méthode des quinzaines, et en s’appuyant sur une manière différente de gérer son épargne.

Quelques remarques importantes

• Dans un premier temps, il faut savoir que lorsque la banque effectue le virement des intérêts, soit le 1er Janvier de la nouvelle année, celui-ci va être considéré comme un versement normal. Cela implique donc qu’il ne sera pas pris en compte avant la quinzaine suivante, et une nouvelle fois, une quinzaine sera perdu.

Pour remédier à cela, deux banques en ligne ont proposées une solution intéressante pour les épargnants, puisqu’elles reversent les intérêts annuels à la date du 31 Décembre.
Il s’agit de ING Direct et de Fortuneo, et cette pratique est donc honorable.

• Ensuite, il faut savoir que ce système n’est imposé par aucune loi, ni par l’État, cela veut dire que chacune des banques pourraient prendre le parti de changer cette méthode, ce qui est actuellement encore loin d’être le cas.

• Le fait de changer régulièrement de livret, pour profiter d’une offre promotionnelle par exemple, peut se révéler peu rentable. En effet, à chaque fois qu’une épargne est clôturée, il y a la perte d’une quinzaine.
Le calcul est donc rapide, si vous changez au moins 4 fois de livret en une année, ce sont deux mois d’intérêts qui vont être perdus..

Avant d’entreprendre cette démarche, il est donc nécessaire de calculer les gains qui seront fait avec cette méthode, pour être sur de ne pas être perdant, en étant trop gourmand sur des offres promotionnelles.

• Enfin, il faut savoir que la loi prévoit, en cas de changement du taux d’intérêt, que celui-ci soit annoncé au minimum, une quinzaine avant sa prise d’effet. Cela va donc permettre au épargnant de bénéficier d’une quinzaine supplémentaire au taux normalement proposé.

Les intérêts peuvent donc permettre à tous les épargnants de bénéficier de forte somme supplémentaires sur son épargne, et cela à chaque fin d’année. Cette méthode de la quinzaine n’est d’ailleurs pas contraignante pour la plupart d’entre eux, mais en gérant un peu mieux sa manière de fonctionner face à cette épargne vous permettra de profiter d’encore plus d’avantages.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)