Brexit : trois établissements bancaires américains envisagent cette option

MichelleArticle publie par Michelle
Le 19 août 2014


Des sources citées par le quotidien le Financial Times ce lundi évoquent une éventuelle sortie de Londres de l’Union européenne. Pour l’heure, Bank of America, Morgan Stanley et Citigroup auraient déjà envisagé une installation en Irlande dans la mesure où cette hypothèse serait prise au sérieux comme c’est le cas à Wall Street.

banque-dangleterrePourquoi une telle mesure ? En effet, de nombreuses banques extra-européennes ont pris d’assaut la City pour y installer leurs bureaux afin de bénéficier de faveur pour ce qui concerne l’accomplissement de leurs différentes activités dans les pays de l’UE. Cependant, un « Brexit » qui est une contradiction de Britain et exit c’est-à-dire départ du Royaume-Uni risque fortement de fermer cette aubaine. Toutefois, c’est une option à ne pas exclure. David Cameron, le Premier ministre britannique aurait promis qu’en cas de réélection en mai 2015, il mettrait en place un référendum sur ce sujet très sensible.

L’Irlande, une option très étudiée

Si ce sujet est apparemment tabou parmi les grands établissements bancaires comme le souligne le Financial Times, certains utilisent l’anonymat pour parler de leurs craintes. Elles sont liées aux discussions sur l’Union bancaire et seraient de nature à isoler Londres. La nouvelle terre d’accueil serait donc l’Irlande, du fait de son faible niveau d’imposition. Un cadre d’un établissement bancaire américain a d’ailleurs révélé qu’il pensait très sérieusement à y transférer des activités, plus pour les conditions que pour un Brexit.

En dehors de l’Irlande, Paris et Francfort sont également des solutions de repli en dépit du coût très élevé du transfert des activités d’une ville à une autre.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)

Top des banques en ligne