Impôts: les changements attendus avec la réforme du barème

VirginieArticle publie par Virginie
Le 17 septembre 2014


Ce matin, le premier ministre Manuel Valls annonçait devant l’Assemblée générale qu’il souhaitait faire « baisser la pression fiscal » qui entourait les foyers moyens. Monsieur Christian Eckert, le secrétaire d’Etat au budget, confirmait ces dires cet après-midi.

Une nouvelle très attendue.

images
Les impôts ont toujours été un sujet sensible pour les français e part leurs constante augmentation, malgré un pouvoir d’achat qui s’affaibli. La partie de la société qui se sent vraiment impuissant face à cet impôts auquel il est impossible d’échapper, est la classe moyenne. Cette classe moyenne peut se réjouir de l’annonce du premier ministre,ainsi que de la confirmation par Monsieur Christian Eckert.
Il est donc prévu, pour l’année 2015, que 9 millions de personnes bénéficient d’une baisse importante des impôts. L’annonce va encore plus loin en souhaitant tout simplement supprimer la première tranche du barème. Économiquement parlant, cette annonce devrait être plutôt bien acceuillit par les citoyens français. Politiquement parlant, cette mesure n’a pas encore été commenter.

La tranche d’imposition concernée

Pour payer des impôts en France, il faut déjà justifier de ses revenus. En effet, les impôts sont calculés au prorata de ce que gagne un citoyen. On peut donc dire que plus on gagne d’argent, plus les impôts à verser à l’Etat seront important. Ce système est mis sous forme de barème annuel qui se compose de 6 classes différentes. La première classe sont les revenus jusqu’a 6011€ ui ne paye pas d’impôts. Ensuite la classe de 6011€ à 11991€ qui doivent s’acquitter de 5,5% de leurs revenus annuels. La catégories supérieur est les revenus entre 11991€ et 26631€ qui doivent 14% de leurs revenus annuel. La classe supérieur concerne les 26631€ à 71397€ qui eux devront 30%. Ensuite la classe comportant les revenus annuels allant de 71397€ à 151200€ qui devront s’acquitter de 41%. Enfin la dernière catégorie concerne les plus de 151200€ qui doivent donner 45% de leurs revenus annuels.

Quand le premier ministre et le secrétaire d’Etat au budget annonce la suppression de la première catégorie c’est en fait la seconde, qui doit un total de 5,5% de ses revenus annuels. Cette catégorie concerne donc 9 millions de personnes.
Si cette mesure est réellement mise en place, elle soulagera un grand nombre de personnes.

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)