50 millions d’euros d’amende pour Allianz pour laxisme

VirginieArticle publie par Virginie
Le 23 décembre 2014


Dans le cas du décès d’un assuré, Allianz se doit de rechercher activement les bénéficiaires des assurances vie . Ce qu’a priori le groupe ne fait pas, d’après le régulateur.

Une amende record !

allianz

Ce Lundi 22 Décembre, le régulateur des assurances a infligé une amende de 50 millions d’euros assortie d’un blâme, reprochant au groupe Allianz d’être trop laxiste pour retrouver les bénéficiaires des contrats d’assurance vie. Cette amande est une somme record dans le secteur bancaire.

Depuis plusieurs mois, c’est la sanction la plus lourde qui ai été infligée par le régulateur des assurances ainsi que la troisième amende dans ce dossier, qui mobilise l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

En ce mois d’Avril, l’assureur Cardif, qui est une filiale de BNP Paribas, a été condamné à verser 10 millions d’euros et le 3 Novembre, l’assureur français CNP assurances s’était vu assortir d’une sanction pécuniaire de 40 millions d’euros, ainsi qu’un blâme pour des affaires similaires.

Réaction d’Allianz

Allianz réagi dans un communiqué : « Cette décision ne reflète pas l’engagement fort d’Allianz depuis la loi de décembre 2007 en termes de moyens financiers et humains dédiés à l’identification des décès et à la recherche des bénéficiaires, ni les résultats significatifs obtenus ».

L’assureur Allemand affirme n’avoir « tiré aucun profit des capitaux non réclamés » et d’avoir investi rien que pour l’année 2014, 7 millions d’euros spécifiquement pour le traitement des contrats non réclamés.

Allianz promet qu’il « continuera à s’investir avec la détermination dans la recherche des bénéficiaires de contrats non réclamés » et souligne que « le montant de 50 millions d’euros décidé par l’ACPR n’aura aucun impact pour ses clients et ses partenaires ».

VN:F [1.9.22_1171]
Note actuelle: 0.0/5 (0 votes au total)